FAQ 2017-10-25T23:42:42+00:00

FAQ garde du corps

FOIRE AUX QUESTIONS

APR DE FRANCE VOUS RÉPONDS

En effet, nous avons souhaité, au travers de cette FAQ garde du corps – Foire Aux Questions, faire bénéficier de notre expérience les gens qui chercheraient à entrer dans ce métier. Car bien sur, ce métier est somme toute assez fermé et confidentiel. Il reste assez difficile, malgré les efforts du secteur pour mieux communiquer, de se rendre compte de ce qu’est vraiment être garde du corps, et de ce qui vous attend à l’issue de votre formation.

Aussi, nous avons souhaité reporter les questions qu’on nous pose de façon régulière sur cette FAQ. Bien entendu, nous l’avons fait de façon « non aseptisée », sans langue de bois, en essayant d’être le plus fidèle et sincère possible quant aux problématiques de la profession. Mais aussi et surtout, nous avons essayé de vous donner un éclairage sans concession sur la formation. Car en effet, il est essentiel pour qui voudrait rentrer dans notre profession de ne pas se tromper de centre de formation.

Prenez de l’information, faites vous une culture de notre métier….

De ce fait, l’enjeu est très délicat, car certains des centres de formations en France, au travers de publicité bien faites et d’un marketing attirant, ne vous enseigneront pas ou pas complètement les ficelles de notre métier. Aussi, la première des choses à faire, est de prendre son temps, de ne pas se précipiter trop vite sur des choses qui vous semblent attirantes (par exemple, des tarifs avantageux, des voyages au bout du monde, des centres de formation qui prétendent être les meilleurs du monde, des diplômes qui ne vous seront pas utiles et dont on comprend l’utilité ou la non utilité une fois dans le métier, ou encore des formations de type APR1, APR2, etc… qui ne sont là que pour sonder votre capacité financière).

Aussi, si vous avez des questions en suspens, le mieux est d’en discuter.

Vous pouvez appeler directement le numéro de téléphone spécialement mis à votre disposition pour toutes questions techniques : 06 51 18 63 12

La carte SIA internationale de garde du corps 2017-12-11T18:37:40+00:00

La carte SIA internationale ou européenne de garde du corps

C’est un peu comme le Père Noel : tout le monde en parle, mais personne ne l’a jamais vue. La carte SIA internationale n’existe pas ! Plus exactement, il n’existe aucune autorisation de travail en protection rapprochée valable dans tous les pays !

En effet, souvent, nous voyons passer des annonces « j’ai ma carte SIA, je vais pouvoir travailler dans 390 pays !« . Nous ignorons qui repend de telles inepties. Aussi, soyez vigilant… (Note : déjà, il n’y a pas 390 pays mais seulement 197). Une carte professionnelle d’Agent de Protection Rapprochée est une autorisation de travail pour exercer le métier de garde du corps. Cette autorisation dépend de la législation nationale. Or, la législation est propre à chaque pays. Il n’existe de législation commune en Europe ou dans le monde pour aucun métier. Aussi, cette règle est applicable pour notre profession. Pour travailler en France, il vous faut la carte pro française. Pour travailler au Royaume Uni, vous aurez besoin de la SIA et ainsi de suite.

Si l’on voulait être encore plus clair, disons les choses autrement : il est impossible de travailler en France avec une carte SIA, même si vous travaillez pour un donneur d’ordre anglais. Si vous souhaitez travailler en France, il faut OBLIGATOIREMENT la carte pro française. Et c’est ainsi dans 99% des pays du globe.

Une seule exception, cela concerne les territoires en guerre. Certains pays en guerre ne peuvent plus pour différentes raisons faire appliquer leurs lois. Aussi, lorsque certaines organisations étrangères militaires ou para-militaires interviennent dans ces pays, ils demandent au personnel privé de respecter la législation de leur propre pays. Par exemple, si une organisation anglaise intervient sur un pays en guerre et qu’elle vous recrute comme contractor privé pour assurer la protection de son personnel, elle vous demandera donc la SIA. Mais c’est un cas exceptionnel. En aucun cas la SIA fait office de carte européenne ou internationale.

Il y a un autre cas exceptionnel, cela concerne les gens ou entreprises qui se font assurer sur des points chauds du globe. Les assureurs peuvent demander que le protecteur ait une licence SIA.

Alors d’ou vient la légende de la carte SIA internationale ?

Certains centres de formations sont aux abois et n’hésitent pas à vous raconter des histoires et toutes sortes de mensonges pour vous attirer dans leur formation. Si vous sortez d’un tel centre et que vous vous êtes fait piéger, vous avez la possibilité de le signaler aux services du CNAPS. Le métier de garde du corps nécessite d’avoir une moralité irréprochable. Plusieurs personnes voulant se lancer dans le métier sont bloquées du fait de « petites affaires » qui remontent dans leur passé. Aussi, il est inacceptable que certains centres de formation qui devraient donner l’exemple, mentent délibérément à leurs stagiaires pour les attirer chez eux.

Qu’est ce que le badge SIA « overseas » ?…

En effet, dans certains centres en France (dont APR DE FRANCE) et dans le monde, vous pouvez passer votre SIA. Dans ce cas, il faut que le SIA que vous obteniez contienne la mention « oversea« , ce qui peut se traduire par « international« . Mais cela n’est en aucun cas une autorisation de travail internationale. Cela signifie juste que vous avez passé votre SIA sur un autre territoire que le Royaume Uni.

Nous avons expliqué cette dérive (et d’autres) dans notre rubrique « le métier » et dans « FAQ« .

FAQ garde du corps
Comment devenir garde du corps ? 2017-12-11T19:12:53+00:00

Je veux devenir garde du corps, quelles sont les étapes à franchir ?

Tout d’abord, les étapes administratives pour devenir garde du corps…

Le métier de garde du corps est encadré par la loi. Cette loi figure dans le livre VI du code de la sécurité intérieure. Ainsi le texte qui encadre notre métier commence à l’article L612-6.

En effet, vous devez être détenteur d’un agrément CNAPS pour exercer notre métier. L’agrément pour devenir garde du corps s’appelle aussi la « carte professionnelle ».

Cet agrément peut être obtenu sous différentes conditions (être majeur, parler français correctement…). L’une de ces conditions est d’accéder à une formation délivrant un diplôme officiel d’agent de protection rapprochée. Il y a différentes appellations pour un tel diplôme : APR (agent de protection rapprochée), A3P (agent de protection physique de personne), PIPP (protection de l’intégrité physique de personne), A2P (agent de protection physique)…

Ce qui compte, ce n’est pas son appellation, c’est qu’il soit reconnu par l’Etat. Il y a 2 sortes de reconnaissance à compter de 2018 :

  • la reconnaissance RNCP (reconnaissance historique), comme ce que propose APR DE FRANCE au travers de sa formation garde du corps.
  • à partir de 2018, la reconnaissance CQP APR ou CQP A3P

Aussitôt votre formation choisie, vous devez demander au CNAPS l’autorisation d’accéder à une cette formation. Le CNAPS vérifie alors votre moralité et vérifie que le centre de formation que vous avez choisi respecte la loi. L’instruction de votre dossier dure en général 5 jours en passant par les télé-services du CNAPS. Mais elle peut aller jusqu’à 2 mois si votre nom figure au TAJ (Traitement des Antécédents Judiciaires).

Des que vous recevez votre autorisation préalable, vous êtes autorisé à rentrer en formation.

Vous faites votre formation de garde du corps…

Attention, une formation de garde du corps n’est pas un concours militaire ou para-militaire de pompes, de rampage dans la boue ou de tir à l’arme à feu. Certains centres de formation vous vendent du rêve et vous laisse croire qu’ils vont faire de vous des James Bond… Les stagiaires issus de ces centres ne trouvent généralement pas de travail. Protéger un VIP ne signifie pas « défendre » son VIP. Plus exactement, vous serez obligé de le défendre si vous l’avez mal protégé. Les compétences clefs de la protection rapprochée sont celles qui vous permettent d’éviter le problème et non d’y faire face. Bien entendu, la formation intègre aussi des compétences de « combat ». Mais les compétences de combats sont facilement accessibles partout. En revanche, les compétences permettant de protéger, c’est-à-dire les compétences-clefs, celles qui vous permettront d’être qualifié de « bon garde du corps », sont bien plus rares.

Pour cela, APR de FRANCE a développé un programme de formation d’excellence (titre RNCP propriétaire) qui vous garantit d’être formé correctement et d’avoir toutes les chances de trouver des missions à l’issue de la formation. Cette formation est à la fois physique, mais surtout intellectuelle. Etre garde du corps signifie de devoir maîtriser bon nombres de connaissances.

Vous voilà sur le terrain !

Une fois, que vous avez passez l’examen qui clôture cette formation, vous obtenez le cas échéant votre diplôme. Il vous suffit alors de l’envoyer au CNAPS qui vous remettra une carte professionnelle d’Agent de Protection Rapprochée. Cette carte est dématérialisée, cela signifie que le CNAPS vous donne un simple numéro.

Les sociétés de protection rapprochée autorisées à vous embaucher détiennent elles aussi leur numéro d’autorisation d’exercer dématérialisé. Une fois que vous êtes embauché, cette société doit alors vous fournir une carte matérialisée (en dur) où figure votre numéro et le sien. Vous êtes prêt pour travailler !

FAQ garde du corps
En quoi consiste la profession de garde du corps ?… 2017-12-12T11:22:50+00:00

La mission du garde du corps est de protéger son VIP.

La protection d’un VIP comprend bien sur la protection de son intégrité physique, mais aussi de son image publique. Cela implique une parfaite connaissance de tous les paramètres liés à notre VIP. Cela nécessite également de savoir déployer un arsenal complet de mesures afin d’éviter tout incident. On a souvent tendance à se tromper sur la profession de garde du corps. Protéger une personne, ce n’est pas le combat, ni la guerre : protéger n’est pas défendre. Bien entendu, le combat fait partie du métier. Mais on l’utilise en dernier recourt, quand toute autre possibilité est vaine.

Les qualités humaines dans la profession de garde du corps

Etre garde du corps, ce sont d’abord et avant tout des qualités humaines : être rigoureux, être loyal, avoir le métier « dans le sang ». Il faut avoir un esprit clair, lucide, avoir le sens de la confidentialité, être discret, être équilibré. Il faut savoir écouter et comprendre ce qu’on nous dit, il faut avoir du bons sens, car vous serez souvent dans des situations improvisées… Enfin, il faut être endurant, persévérant, avoir le sens des responsabilités et savoir prendre des initiatives. Mais plus que tout, aimer protéger autrui doit être une seconde nature. Il est possible que, vous qui lisiez ces lignes, ce soit votre cas.

Les compétences dans la profession de garde du corps

Puis, il faut développer des compétences, celles que vous allez apprendre : la protection est la première de ces compétences. Il y a des techniques pour protéger… Contrairement aux idées reçues, faire de la musculation et être à coté de son VIP ne suffit pas. Le secourisme, la conduite de sécurité, le pilotage, les armes, le sens de l’intuition, la détection, la préparation d’une mission et bien d’autres encore, sont des compétences que nous allons vous enseigner.

Ministère de l’Intérieur

Le métier d’Agent de Protection Rapprochée dépend du Ministère de l’Intérieur. L’autorité déléguée par l’Etat pour s’occuper de nous s’appelle le CNAPS (Conseil National des Activités Privées de Sécurité). C’est en quelque sorte la police de la sécurité privée en France. Aussi, pour devenir garde du corps, il faut avoir une moralité irréprochable et un casier judiciaire vierge.

Ainsi, avant de s’engager dans ce métier passionnant, il convient de bien en comprendre ses fondements. Une rubrique entière est destinée à vous faire découvrir la vie du garde du corps. Aussi, nous vous engageons à vous rendre sur « le métier » afin de rentrer dans les détails.

FAQ garde du corps
Faut-il choisir des formations APR1, APR2 ou APR3 ?… 2017-11-20T12:27:35+00:00

APR 1 APR2 et APR3 ne signifie rien.

Les « APR3 » diplômés de ces « centres de formation » sont toujours surpris quand on leur annonce que leur diplôme « APR3 » est le même que celui que reçoivent les « APR1 » ou les « APR2 ». Mais il est alors trop tard pour poser des questions…

En réalité, APR1, APR2 et APR3 sont des inventions de certains centres de formation pour gagner plus d’argent à vos dépends. Ces centres essaient désespérément de transformer leur formation en « sapin de Noel » pour vous attirer. Ils essaient de vous intéresser avec de la poudre aux yeux plutôt que par la qualité de leur formation.

Les niveaux APR 1 APR2 et APR3 ne sont que des inventions marketing

Les niveaux APR1 2 et 3 ne correspondent à rien du point de vue du terrain. En réalité, ces centres de formation confondent marketing et réglementation. On trouve un peu de tout et de n’importe quoi dans les contenus APR1, 2 ou 3. D’après certains, « APR 1 », ce serait les bases du métier de garde du corps . Et si vous avez un peu plus d’argent à dépenser, « APR 2 », on ajouterait la conduite (rendue pourtant obligatoire par décret dans notre métier). De ce point de vue, l’APR1 serait donc illégal en France. Il n’est utile que pour récupérer des stagiaires financés par POLE EMPLOI qui ont un budget limité.

La question de l’APR 3…

Enfin, « APR 3 », on rajouterait armes lourdes et explosifs qui, rappelons-le, sont complètement interdits dans notre métier, interdit tout court en France et dans 99% des zones civiles du monde. Même en zone de guerre, la manipulation des explosifs est strictement hors des contenus officiels des formations APR. Nous sommes la pour protéger notre VIP, pas pour poser des explosifs…

Certains autres centres disent que l’APR 3 « c’est avec  la SIA« … ou encore, on vous donne une formation de « chef d’équipe ». Or la SIA telle qu’ils la proposent en « APR3 » c’est simplement l’équivalence entre carte pro française et carte pro anglaise… Vraiment pas de quoi faire une formation pour ça. D’ailleurs, ce genre de manipulation est à la limite de l’escroquerie… Certains autres centres vous délivrent une formation SIA spécifique dans leur « APR3 ». La démarche est moins pernicieuse, mais vous n’avez aucune assurance de recevoir votre carte SIA. En effet, les formations SIA qu’ils dispensent ne comportent pas la mention « oversea » sur leur diplôme. Cela pose problème aux autorités de Liverpool qui bloquent à leur convenance certains dossiers.

Quant aux centres qui proposent la formation « chef d’équipe » en APR3, ils oublient de dire qu’un chef d’équipe en protection rapprochée n’est jamais désigné parce qu’il a un diplôme de chef d’équipe… Ce poste dépend uniquement de votre expérience et pas de tout d’un diplôme de chef d’équipe. Ce n’est pas comme dans les autres métiers où il faut en effet assez souvent un niveau d’étude ou de diplôme pour accéder aux postes de management. Les donneurs d’ordre ont bien compris que ces formations sont totalement vides et jamais aucun d’eux ne demandera un diplôme de chef d’équipe pour pourvoir un poste.

Dans une formation sérieuse, vous aurez toutes ces compétences dans 1 seule formation. Pourquoi ? … parce qu’il faut les compétences de chef d’équipe le jour ou vous passerez « chef d’équipe ». Parce qu’aussi, travailler en France revient souvent à travailler seul et donc vous devez être autonome.

Les niveaux APR1 APR2 et APR3 vous décrédibilisent auprès des donneurs d’ordres

En effet, si ces différents niveaux étaient réellement pertinents, cela signifierait qu’un garde du corps pourrait travailler avec le niveau « APR 1 ». Il ne serait donc pas obligé de détenir l’ensemble des compétences ? Ce serait en quelque sorte un « demi-garde du corps » qui pourrait protéger partiellement son VIP ?… Evidemment, cela est un non-sens. Travailler dans la protection de personne implique d’être au top du métier. Il est indispensable de posséder toutes les compétences nécessaires. Par ailleurs, il est inconcevable de donner une mission de protection à un apprenti garde du corps qui ne connaîtrait la moitié du métier. C’est la raison pour laquelle les gardes du corps sortant de ces pseudo-école ont du mal à trouver du travail.

Par ailleurs, les missions que vous êtes susceptibles d’avoir peuvent vous amener à travailler seul ou en équipe. Travailler seul sans toutes les compétences est impossible. Quant à travailler en équipe sans toutes les compétences, cela reviendrait à dire que vous ne pouvez pas faire certaines choses. Cela reviendrait à bloquer le fonctionnement de l’équipe car vous n’êtes plus interchangeable. Quel est donc l’intérêt de vous embaucher lorsqu’il y a sur le marché des gens correctement formés qui connaissent le métier parfaitement ?

Les niveaux des diplômes et les niveaux de risques d’une mission

En revanche, chaque école fait passer son propre diplôme, qui lui, peut-être de niveau V (CAP ou BEP) ou de niveau IV (bac, comme celui d’APR de FRANCE). Mais on parle ici d’un niveau « éducation nationale » et non d’un niveau « compétence métier ». Cela n’a rien n’à voir… Il y a d’ailleurs les même références chez les anglais (BTEC level 3 = niveau 5 français). Ne pas confondre non plus avec les niveaux de risque d’une mission, qui vont de 1 à 5 ou de 1 à 4 sur certains référentiels tel que celui de l’UCLAT).

Soyez donc prudent, et renseignez-vous avant de vous engager. Rentrer dans le monde de la PR en sortant d’un centre de formation qui vous propose pompeusement un « APR3 » fait très mauvais genre sur un CV. Etre formé, c’est bien ; être bien formé, c’est mieux.

Consultez notre rubrique « le métier« . Prenez connaissance des différents articles que nous avons publié. Cela vous permettra de vous construire une vrai culture dans la protection rapprochée.

FAQ garde du corps
Faut-il préférer une formation internationale à une formation nationale ?… 2017-11-21T15:23:33+00:00

Une formation internationale ne vous apportera rien…

« Formation internationale » ne signifie rien. Le métier d’Agent de Protection Rapprochée est régit par des lois uniquement nationales. La carte PRO APR France permet de travailler en France et pour les entreprises de droit français. La carte SIA permet de travailler sur le sol britannique et pour les entreprises britanniques, etc… Dès lors, il n’y a aucun intérêt à aller apprendre le métier à l’autre bout du monde. Si vous souhaitez travailler en Australie ou en Laponie parce que vous voulez y habiter, dans ce cas il vaut mieux en effet déménager et faire votre formation une fois là bas.

Si vous envisagez de travailler en France, une SIA ne vous sera d’aucune utilité. Répétons le, la législation en France est très simple. Dans tous les cas de figure et sans aucune exception, pour travailler dans la protection rapprochée en France, vous devez détenir une carte professionnelle française (article 611-1 et suivants du CSI).

Faire une formation aux USA, en Russie ou en Israël ne vous apportera strictement rien de plus. Si vous aimez voyager, préférez une agence de voyage plutôt qu’un centre de formation en protection rapprochée.

Pourquoi certains centres la propose-t-ils alors ?…. Juste pour vous séduire et vous convaincre d’aller chez eux. Ce n’est qu’une affaire d’argent et de marketing. Ne confondez pas la vie trépidante d’un VIP à l’autre bout du monde dans les strass et paillettes, avec une formation d’agent de protection rapprochée qui elle doit être sérieuse et rigoureuse.

Alors c’est quoi la certification internationale ?…

La certification internationale est aussi une invention de certains centres de formation en protection rapprochée pour vous faire rêver… En effet, certains de ces centres prétendent qu’en faisant une formation dans tel ou tel pays, vous détiendrez une certification internationale. C’est totalement faux… Ce qui détermine le pays où vous serez autorisés à exercer votre futur métier, c’est la reconnaissance du Ministère de l’Intérieur (ou équivalent) du diplôme obtenu et donc de l’autorisation de travail qui en découlera. Vous pouvez passer un diplôme français dans n’importe quel pays du monde. Tant que le diplôme est français, vous obtiendrez une carte professionnelle française. De la même façon, si vous voulez obtenir votre badge SIA, vous n’êtes pas obligé d’aller au Royaume Uni. Vous pouvez rester en France. Passer sa SIA au Royaume Uni, par exemple, présente l’unique avantage que vous étudierez en anglais.

Certains centres de formation prétendent aussi que la SIA est une autorisation de travail internationale. Ce sont les cas les plus graves… Ils démontrent qu’ils ne connaissent rien à notre métier, car ils n’ont pas compris que la mention « overseas » signifiait qu’il s’agit d’une formation SIA – normale – passée ailleurs qu’au Royaume Uni. En aucun cas le SIA vous permet de travailler dans 390 pays comme nous voyons passer de temps en temps. Comment certains stagiaires issus de ces centres peuvent-ils envisager de trouver du travail ?… Comment peuvent-ils être correctement formé si les formateurs eux-même ne connaissent pas leur sujet ?

Travailler à l’international…

Si vous souhaitez travailler à l’international, vous aurez besoin d’une autorisation de travail (carte professionnelle, par exemple) pour chaque pays dans lequel vous travaillerez. Si vous travaillez pour un donneur d’ordre étranger, vous aurez peut être même besoin de 2 cartes professionnelles… Par exemple, si vous travaillez en Australie pour BP (British Petroleum de droit anglais), vous aurez besoin de la SIA et sans doute d’une autorisation de travail australienne pour exercer ce métier (tout dépendra de la législation de l’Australie, c’est au cas par cas, pays par pays…). Si vous travaillez dans ce même pays pour TOTAL (de droit français), vous aurez donc besoin de la carte professionnelle française et peut être aussi d’une autorisation australienne, et ainsi de suite…

La  SIA est parfois nécessaire dans certains pays en guerre qui ont perdu leur autorité administrative. Certains contractors qui y travaillent doivent en effet obtenir leur SIA car leur donneur d’ordre est britannique. Mais ce sont des situations rares à considérer au cas par cas. La SIA ne fait pas office de passe-droit pour d’autres pays que le Royaume Uni.

Formation internationale avec armes à feu

Enfin, il est souvent de bon ton de proposer une formation internationale à l’étranger avec usage d’armes à feu… Soyez prudent. Faire une  formation aux armes à l’étranger et qui plus est dans la protection de personnes, est susceptible de provoquer un fichage par les autorités françaises (fichage DGSI et DGSE). Etre Protecteur et déjà fiché avant même d’avoir travaillé ne vous permettra pas d’évoluer correctement dans le métier, vous irez contre le mur… De la même façon, méfiez-vous des centres qui  proposent des formations hors France, le résultat risque d’être le même.

FAQ garde du corps
Quelle est la différence entre le VTC, la grande remise, et la conduite sécurité ? 2017-12-11T19:38:35+00:00

Le VTC (ex grande remise) et la conduite sécurité OCS sont 2 métiers différents.

Le conduteur VTC et le chauffeur OCS.

Dans le monde de la « chauf », il existe 2 types de chauffeur. La grande remise, rebaptisée depuis peu « VTC ». C’est l’équivalent d’un permis de conduire un taxi. La mission du VTC est de conduire son client. Puis, le conducteur de sécurité (OCS : Opérateur de Conduite de Sécurité ou CPD en anglais, Close Protection Driver). Il a pour mission de protéger avant tout son VIP.

Il n’existe pas encore de diplôme d’opérateur en conduite de sécurité. Cependant, certains centres (dont le nôtre) vous délivrent des attestations d’opérateur en conduite de sécurité. Ce n’est pas le cas du diplôme VTC (Véhicule de Tourisme  avec Chauffeur) qui, comme son nom l’indique, atteste de votre compétence en matière de conduire votre client dans un Véhicule de Tourisme. Il donne droit à un diplôme officiel reconnu par l’Etat. C’est en réalité un permis B pour professionnels. La différence : le taxi (que tout le monde connait) convoie des clients “publics” (pas de réservation  nécessaire). Le VTC convoie des clients privés (réservation nécessaire, pas de prise en charge su la voie publique).

Ne vous trompez pas

Certes, le diplôme VTC est un diplôme officiel… Mais qui n’a rien à voir avec notre métier, contrairement à ce que certains pseudo-centres de formation essaient de vous faire croire. Le VTC a le même rapport à la Protection de Personne que le mécanicien à de rapport avec le pilotage automobile… Pire, si jamais vous avez un contrôle du CNAPS, que vous travaillez dans le cadre d’un contrat VTC en protection de personne, votre carte professionnelle d’APR saute dans l’heure… Il s’agit d’une infraction à l’article L612-2 du Code de la Sécurité Intérieure et réprimée par l’article L617-1 des disposition pénales du CSI. Le métier de garde du corps est exclusif de toute autre activité. Double infraction : vous êtes VTC en mission de protection de personne. C’est totalement interdit. Toute mission de protection de personne nécessite obligatoirement un mandat… de Protection de Personne. Du coup, vous risquez aussi la suspension de votre VTC.

Redisons-le : il n’y a AUCUN intérêt à passer un permis VTC lorsque l’on est titulaire d’une carte APR.

En revanche, le permis B est obligatoire pour pratiquer le métier d’Agent de Protection de Personne, et posséder le permis moto est un avantage conséquent. Consultez notre rubrique « le métier » de garde du corps.

FAQ garde du corps
Contractors, mercenaires, militaires, APR ? Quelle est la différence ? 2017-11-14T18:12:55+00:00

Les termes Contractors, Mercenaires, Militaires et APR désignent des gens et des métiers différents.

Aujourd’hui, les fonctions régaliennes des Etats tendent à se privatiser. De fait, certaines structures privées prennent la relève et sous-traitent ces activités. C’est ainsi que les « contractors » sont apparus.

Contractors

En 2016, près de la moitié des effectifs déployés sur les théâtres d’opérations militaires (tous conflits mondiaux confondus) était issu du privé. De fait, ce personnel privé est recruté en général en CDD par des organisations de type sociétés commerciales ou délégations étatiques. Pour cette raison, ces privés sont appelés “contractors” (en contrat). Le métier assuré par ces contractors relève rarement de la protection rapprochée. En effet, ceux-ci assurent le plus souvent des tâches connexes au conflit armé (essentiellement de sécurité, d’ingénierie ou de formation).

Mercenaires

Aujourd’hui, en France comme dans la plupart des pays de l’hémisphère nord, intervenir avec une armée régulière à l’extérieur des frontières est mal vu par la Nation. Qui plus est, projeter ainsi des forces militaires coûte beaucoup d’argent. Aussi, les Dirigeants politiques ont trouvé la parade. Ils font appels en sous-mains à des armées privées : les mercenaires.

Aussi, dès lors que vous prenez part directement aux hostilités d’un conflit en tant que contractor (c’est-à-dire recruté par une organisation privée) ou que votre mission est de participer de près ou de loin à ce qu’on appelle « un coup d’Etat », vous êtes automatiquement qualifiés du terme peu reluisant de « mercenaire ». Le mercenariat est interdit par les autorités françaises depuis la loi n° 2003-340 du 14 avril 2003 relative à la répression de l’activité de mercenaire. De fait, le mercenaire est passible de lourdes peines d’amendes et de prison (art. 436-1 du code pénal, cinq ans d’emprisonnement et de 75 000 € d’amende). Même la convention de Genève ne donne pas le statut de prisonnier de guerre aux mercenaires.

Pour couronner le tout, ces structures privées naviguent dans la zone grise du cadre légal et de la déontologie. Elles font souvent l’impasse sur la sécurité du personnel engagé pour réaliser des économies. Aussi, réfléchissez-y à deux fois avant de vous laisser embarquer à la légère dans ce genre de missions.

APR, gardes du corps contractors

Bien entendu, il existe des APR opérant en zone hostile, ayant le statut de “contractors garde du corps”. Mais eux ont spécifiquement  une tâche de protection de personne. Ils n’interviennent pas dans le conflit. Aussi, leur présence est légale, sous réserve que leurs formalités administratives ont été correctement effectuées. En revanche, les sociétés militaires privées qui les emploient (ESSD), si elles sont sérieuses, n’emploieront jamais un contractor si celui-ci n’a pas suffisamment d’OPEX au compteur pour intervenir sur une zone de guerre.

Et il y a un hic ! Certaines formations dites « contractors » ou « PSD » (acronyme de Protective Services DetailPersonal Security Detachment ou Personal Security Detail) tentent de vous vendre la panoplie du parfait petit guerrier. Ces sociétés vous promettent que vous allez devenir la nouvelle légende du far-west. Elles vous font tirer quelques cartouches pendant une dizaine de jours. Elles vous font ramper dans la boue avec un AK-47 en bandoulière. Puis, elles vous font croire que vous êtes aptes à aller en zone hostile pour y travailler. Rappelons-le : à chacun son métier. Évoluer dans une zone de guerre ne s’apprend que dans une armée régulière. Si vous n’êtes pas ex-militaire issu de l’Institution, inutile d’aller plus loin. Sans l’expérience qu’il vous manque, vous allez vous mettre en danger et mettre en danger ceux avec lesquels vous travaillerez.

Une formation de garde du corps ne peux en aucun cas vous apprendre ce qu’un militaire apprend durant le temps qu’il passe sous les drapeaux. Quant aux militaires tentés pour retourner en zone de guerre sous statut privé, ils n’apprendront rien de plus qu’ils ne savent déjà avec ce genre de formation. Ainsi, mieux vaut une vrai formation de garde du corps qui vous permettra d’apprendre le métier. Ces compétences alliées à votre expérience d’ancien militaire vous permettront de travailler avec toutes les compétences requises. Les sociétés qui proposent ce genre de formation à des civils sont criminelles ! Elles envoient des gens naïfs qui leur font confiance se faire tuer sur des champs de guerre. Leurs dirigeants devrait être traduit devant les tribunaux.

Militaire

C’est un personnel ayant le statut de salarié de l’Etat. Son métier est de faire la guerre ou d’assurer la logistique y afférente. Il est sous le commandement de son Etat Major (CEMA air, terre et mer). Par ailleurs, certaines unités très spécialisées sont formées à la protection de personnes à titre principal ou secondaire (1er RPIMA, CPIS de la DGSE, GSPR, EPIGN, etc..). Mais hormis ces unités très spéciales et quelques autres, le militaire ne connait pas le métier de garde du corps.

Militaire et APR sont 2 métiers aussi différents que pilote de rallye et mécanicien.

 

 

FAQ garde du corps
Comment expliquer la différence de prix entre formations de garde du corps ? 2017-12-11T16:21:19+00:00

Les centres de formation d’Agent de Protection Rapprochée sont des entreprises privées.

Chacun pratique donc le tarif qu’il veut. Mais plusieurs critères influencent le prix…

Par exemple, une formation de 2 semaines ou une autre de 6 semaines ont des coûts de revient différents. Il faut payer les formateurs, les loyers, etc… De même, certains centres comme APR DE FRANCE vous font travailler sur le terrain pour vous mettre en situation dans des conditions proches du réel. C’est enrichissant pour les stagiaires, mais cela engendre des coûts supplémentaires (il est plus simple de vous garder en salle de cours durant toute la formation… cela permet aussi de réaliser des économies). Certains centres vous font passer une partie de votre formation à votre domicile (ce qui est un non sens !). Certains acceptent plus de stagiaires que d’autres par session, dans le but de réduire encore et encore les coûts. Mais ils réduisent également la qualité de l’instruction et donc vos chances de pouvoir trouver des missions par la suite. APR de FRANCE par exemple n’accepte que 8 stagiaires au lieu de 12 dans tous les centres de formation en France !

Certaines formations vous permettent d’obtenir plus de qualifications que d’autres en Protection de Personnes. Par exemple, vous passez plusieurs diplômes chez APR de FRANCE : PSE1, TECC, NTTC. Certaines formation vous proposent plus de modules complémentaires (profilage prédictif de la malveillance, secours tactiques, conduite sécurité et pilotage chez APR de FRANCE). Tout cela a évidemment un coût supplémentaire. Dans certaines formation, vous n’avez qu’un instructeur pour tous les modules, ce qui est léger. APR de FRANCE fait intervenir des experts, soit directement dans chacun des modules, soit en tant que conseillers de formation. L’hébergement et la nourriture sont-ils compris dans le forfait, comme c’est le cas chez APR de FRANCE, ou pas ? Pensez à toujours comparer les choses qui sont comparables.

Les conséquences du choix d’une formation « pas cher »…

Aujourd’hui, vous pouvez trouver sur le marché des formations de garde du corps de 2 semaines en Angleterre, à des prix défiant toute concurrence. Mais ce que ces centres ne vous disent pas, c’est que leur programme est très incomplet pour pouvoir travailler ensuite en France. Il manque par exemple le secourisme, obligatoire en France et dont l’équivalent anglais n’est pas reconnu. Idem pour le cadre légal (2 heures chez les anglais, contre 20 heures dans notre référentiel APR DE FRANCE). Il vous manque également tous les modules que vous propose par exemple APR DE FRANCE (secours tactique, profilage prédictif, mises en situation, …). Tous ces manques influent bien évidemment sur vos compétences en sortie de formation. La première conséquence de cela, c’est que vous ne trouverez pas de donneurs d’ordre pour vous embaucher.

En effet, avant, il suffisait d’avoir une carte professionnelle pour travailler, plus maintenant. Les donneurs d’ordre ont le choix sur le marché du travail. Ils opteront donc pour des gens ayant la carte professionnelle ET les compétences. Au final, votre formation « pas cher », qui vous aura coûté entre 2000 et 3000€, ne vous permettra pas de travailler. Vous ne pourrez donc pas rentabiliser votre investissement et 2 ans plus tard, résigné, vous changerez de métier car vous n’aurez eu aucune mission.

Les économies qui coûtent cher…

Certains centres étrangers (et parfois même français !) n’hésitent pas à vous vendent une SIA comme formation internationale. Il s’agit de publicité mensongère caractérisée (et bon courage pour aller ensuite en Justice…). Mais en plus, vous n’êtes pas sur de pouvoir obtenir une équivalence française.

Enfin, ces centres étrangers n’ont aucun réseau en France. Dans le meilleur des cas, vous vous retrouverez avec une carte professionnelle française… mais avec une mauvaise formation (donc inemployable) et sans réseau.

Dans notre métier, ce sont les mauvaises économies qui coûtent cher !

FAQ garde du corps
Le permis de conduire est-il nécessaire pour devenir garde du corps ? 2017-10-23T13:56:09+00:00

Oui, le permis de conduire est obligatoire pour exercer le métier de garde du corps.

La sécurisation d’un transfert est rendu obligatoire par la circulaire du 13 Janvier 2006. Aussi, il est indispensable de savoir évoluer motorisé dans un convoi de véhicule. Il est donc absolument nécessaire de connaitre la conduite de sécurité. Donc, la détention du permis de conduire est obligatoire, puisque vous conduirez sur la voie publique.

Il est obligatoire pour une autre raison. En effet, lors d’une mission de protection, votre VIP sera amené à se déplacer. Si vous travaillez seul ou en équipe restreinte, comme c’est assez souvent le cas, comment allez-vous le conduire sans votre permis de conduire ?

Si vous n’avez pas votre permis de conduire B, vous êtes déjà en position défavorable pour pouvoir travailler. Aucun employeur ne vous recrutera.

Quant au permis A (permis moto), il n’est pas obligatoire, mais c’est un plus sur votre CV. Beaucoup de mission intègre un élément à 2 roues et comparativement peu de garde du corps on un permis moto.

Beaucoup de centres de formation, dont certains ayant pignon sur rue, font l’impasse sur l’obligation du permis. Ils sont aux abois. De ce fait, il proposent des formations de gardes du corps sans être trop regardant sur le permis. Aussi, vous n’aurez pas de formation au convoi de sécurité, puisque celle-ci s’apprend sur la voie publique.

C’est à partir de cette lacune que certains proposent leur formation en tiroir APR1, APR2, etc… Rappelons-le , ces formation relèvent d’une profonde méconnaissance du métier de garde du corps. On ne protège pas la vie d’une personne avec la moitié des compétences requises ! A vouloir faire des économies sur votre formation, vous serez inemployable. Votre formation « pas cher » vous aura finalement coûté très cher, puisque vous ne travaillerez pas !

FAQ garde du corps
Un garde du corps doit-il pratiquer de la self-défense ? 2017-10-23T15:51:41+00:00

Oui, il est indispensable de pratiquer un « sport de combat » ou de self-défense pour être garde du corps.

Bien qu’utiliser la force dans une mission de protection peut être un synonyme d’échec, savoir se battre, ou plus exactement savoir se défendre via la self-défense fait partie de notre métier de garde du corps. L’usage de la force peut être nécessaire dans certains cas extrêmes. Si vous rencontrez ce genre de situation, il faut donc pouvoir être opérationnel.

Par ailleurs, les recruteurs vérifient toujours quelques points incontournables sur votre CV. La pratique d’un art ou d’un sport de défense en fait naturellement partie. Vous ne serez évidemment pas crédibles si vous voulez défendre autrui, mais que vous ne pratiquez pas de sport de combat ou de défense.

Quel sport pratiquer ?

Avant tout, nous vous suggérons de lire notre article sur le combat martial. Cela vous permettra de comprendre quelques petites choses importantes sur le combat. Si vous ne pratiquez pas encore, il va falloir vous inscrire dans un club ou un Dojo. Nous conseillons habituellement tout sport qui commence par « boxe »… Boxe anglaise, française, chinoise, vietnamienne, thaïlandaise, … En effet, la première dimension a appréhender dans le combat est sa dangerosité, et donc la nécessité de savoir se protéger. L’efficacité n’est que secondaire.

Les activités telles que le krav-maga bénéficient d’une grosse publicité dans notre métier. Mais ce genre de discipline n’a rien n’a y faire. C’est un effet de mode basé sur des croyances et des légendes qui passera comme tous les autres…

Par ailleurs, quelque soit votre âge, vous devez observer un second critère : votre santé. La force se développe sur un corps en bonne santé. Certains pratiquent un sport qui créer des micro-traumatismes dans leur squelette et dans leurs muscles (frapper dans des barre de bois ou de fer). Cela permet d’être efficace les premières années de sa vie, certes. Mais passé l’age de 40 ou 50 ans, tout cela vous rattrape et votre tolérance au coup avoisine 0. Votre corps est précieux, développer votre art du combat en le respectant.

 

FAQ garde du corps
Peut-on risquer sa vie pour un salaire de garde du corps ? 2017-11-30T17:16:53+00:00

Combien gagne un garde du corps ?…

Le salaire de garde du corps varie d’une mission à l’autre et en fonction de qui vous emploie. Certaines structures sont des « super-marchés » de la protection rapprochée. Elles vendent des prestations à bas coûts. Elles payent donc leurs employés en conséquence. Les salaires les plus bas que nous avons constatés sont de l’ordre de 9 à 10€ net de l’heure. Ensuite, tout dépend de là où vous travaillez. Fut un temps, aller travailler en zone de guerre était un jack-pot. Le salaire dépassait les 20 000$ par mois et pouvait atteindre plus du double pour les cadres. Depuis, les salaires ont considérablement chutés. En 2017, la zone hostile maritime (APPN) pèse environ 3500€ net par mois et un peu plus pour la zone de guerre terrestre. Certains cadres en protection rapprochée en zone hostile arrivent à toucher entre 10 et 15 000€ nets par mois.

Ensuite, tout dépend pour quel type de mission vous êtes déployés. Si il s’agit de mission d’accompagnement de sécurité dans une zone globalement sécurisée comme la France, vous pouvez espérez entre 150€ et 200€ net par jour. En fonction du risque, le salaire peut monter autour des 800€ net par jour (mission avec port d’arme par exemple). En zone dégradée (hors métropole), certaines missions se négocient autour des 1 500€ net jour. A noter qu’en règle générale, plus la mission est longue, plus le forfait journalier baisse.

Enfin, tout dépend de qui est votre employeur. Les américains, par exemple, sont connus pour ne pas laisser de pourboire, tandis que les Russes ou les Saoudiens en laissent généralement un peu plus. Ce n’est en aucun cas une règle, juste un retour d’expérience de quelques missions.

De façon générale, nous conseillons de ne pas travailler en dessous de 250€ net par jour (pour la France). Ensuite, vous êtes  sur un marché ouvert : certains acceptent même de travailler gratuitement. Ce sont en général des gens sans qualification ni autorisation de travail, en quête d’émotions fortes, qui cassent le marché, et qui en aucun cas ne font de protection rapprochée.

Risquer sa vie peut-être, mais sans doute pas pour de l’argent.

Pour en revenir à l’argent et au métier, travailler comme garde du corps uniquement pour de l’argent reviendrait à se comporter en mercenaire travaillant pour le plus offrant. Quelle personne censée et en danger se ferait protéger par un coureur de fortune ? Par ailleurs, un salaire de garde du corps est peut-être attractif, mais il ne vaut pas de perdre sa vie. S’engager dan notre métier uniquement pour l’argent n’est pas une bonne idée.

Pour s’engager dans la protection rapprochée, il est nécessaire de cultiver une éthique. Il faut connaitre ses limites, savoir pour qui ou pour quoi on est capable de s’impliquer, et jusqu’où.

FAQ garde du corps
Faut-il avoir une formation “premiers secours” dans une formation de garde du corps ? 2017-10-23T19:32:53+00:00

Oui, le secourisme est obligatoire pour être garde du corps.

Un protecteur n’est pas un cow-boy à qui l’on a seulement appris à tirer à l’arme à feu. Il faut être un Sauveteur avant d’être un Protecteur. Pourquoi ? Protéger une vie, c’est avant tout supposer que votre VIP est en détresse vitale. Il a pu tomber, il peut être malade, il a pu se faire attaquer. Dans tous les cas, vous devez être en mesure d’intervenir pour le mettre à l’abri et préserver ses fonctions vitales en attendant l’intervention des secours. Aussi, une solide instruction en premiers secours est absolument indispensable à votre apprentissage. Inévitablement les donneurs d’ordre vous demanderont un diplôme de premiers secours. La loi quant à elle, rend obligatoire un titre de secourisme pour l’exercice du métier de garde du corps. Pour l’instant, la loi exige un SST, ce qui, pour nous est insuffisant.

PSE1 et TE2C

En effet, dans la formation de garde du corps APR de FRANCE, vous passez 2 qualifications officielles de premiers secours. D’une part, vous passerez  le PSE1 (premiers secours en équipe). C’est la formation de secourisme civil de base de n’importe quel pompier. Ce diplôme est un référentiel national reconnu par l’Etat. Puis, vous passerez le TECC ou TE2C (Tactical Emmergency Causalilty Care). C’est une formation qui vous apprendra à mettre en oeuvre les techniques de secourisme en zone dégradée, avec insuffisance de temps, de moyens et avec l’hostile probablement encore sur zone. Ce diplôme est la aussi reconnu à l’international (standard américain). Vous ressortez de chez APR de FRANCE avec un niveau de secourisme proche de celui des pompiers. Tous les détails de ces 2 formations se trouvent dans la « formation de garde du corps » ou des « modules ouverts« .

Soyez prudent. Pour éviter de devoir vous former en premiers secours opérationnels, certains centres vous demandent un SST à minima pour rejoindre leur formation. Un donneur d’ordre sérieux ne vous embauchera jamais si vous n’êtes pas opérationnel en secourisme.

FAQ garde du corps
Dois-je choisir une formation APR ou une formation SIA, ou les deux ? 2017-10-28T21:57:34+00:00

L’idéal est de ne faire qu’une seule formation SIA et APR qui donne 2 cartes professionnelles françaises et anglaises.

Si l’on parle de contenu de formation, une formation APR française ou anglaise revient au même. Cependant, il y a une différence majeure. Une formation SIA anglaise dure en général 15 jours à 3 semaines. Une formation française dure entre 6 et 8 semaines pour les plus sérieuses. Ainsi, le contenu d’une bonne formation française reprend similairement les bases d’une formation anglaise avec un approfondissement conséquent. Elle aborde des sujets qui n’existent pas dans la formation anglaise (secourisme, conduite sécurité, armes, profilage prédictif, etc…).

En d’autres termes, vous n’apprendrez rien de plus en faisant la formation anglaise en plus de la formation française. De fait, vous n’aurez aucune compétence supplémentaire. Aussi, soyez attentif aux packages « formation SIA + formation FR » ou l’on vous demande de faire 2 formations l’une à la suite de l’autre. Entre autre, la formation anglaise n’aborde la législation que durant 1 heure maximum sur les 15 jours de formation. Et cette heure de formation correspond à 90% à ce que nous avons en France… Tout le reste est identique.

Compte tenu de cela, et pour celles et ceux qui souhaitent obtenir leur SIA, APR de FRANCE propose à partir de 2018 un module complémentaire « SIA overseas » (qui n’est pas la même chose qu’une formation SIA). Ainsi, vous n’avez pas à repasser de formation une deuxième fois. Nos accords avec les autorités britanniques vous permettent de valider directement vos acquis de la formation APR DE FRANCE. Ainsi, le module complémentaire SIA chez APR de FRANCE ne dure que quelques jours, et vous permet de passer directement un examen vous permettant d’accéder à la carte anglaise.

Attention aux formations SIA et carte pro FR de 15 jours

Certains centre de formation ont des accords plus ou moins officiels avec les autorités britanniques. De ce fait, pendant quelques temps, ils arrivent à faire passer la SIA à leur stagiaires. Sur cette base, ils disent qu’ils font passer les 2 cartes professionnelles. Ils envisagent en effet que leurs stagiaires obtiennent la carte CNAPS par équivalence. Attention à ce montage…. D’une part, les formations SIA sont bien moins complètes que les formations françaises. Elles risquent de vous poser des problèmes pour travailler ensuite. De plus, l’équivalence avec la carte française n’est pas automatique. Nous avons eu plusieurs retour de stagiaires de tels centres qui se sont retrouvés dans l’impasse.

La SIA : un laissez-passer international ?…

Attention, certains centres affirment que la SIA est une carte européenne ou internationale… C’est complètement faux. La carte anglaise permet de travailler au Royaume Uni, et au cas par cas, sur certains théâtre d’opérations militaires, c’est tout. Les centres qui affirment de telles choses essaient par tous les moyens d’attirer des gens dans leurs formations, en abusant de leur crédulité ou de leur non connaissance des lois. Ils font partie des moutons noirs de notre profession à éviter absolument.

Par ailleurs, faites très attention aux licences SIA passées ailleurs qu’en Angleterre, la plupart d’entre elles ne sont pas valable, car elles ne comportent pas la mention »overseas »… Beaucoup de stagiaires se sont fait piégés, et quand vous découvrez la duperie, il est bien souvent trop tard.

FAQ garde du corps
J’ai ma carte PRO d’APR, comment puis-je obtenir mon badge SIA ? 2017-10-23T22:06:49+00:00

L’équivalence SIA est de plus en plus difficile à obtenir…

Avant le brexit, l’équivalence SIA était gratuite et assez facilement accessible auprès du Home Office britannique. Il suffisait d’en faire la demande et de télécharger le dossier auprès de leur service.

SIA document handling
Centre PO Box 1290
LIVERPOOL L69 1AS.
http://www.sia.homeoffice.gov.uk
Tél : +44 8448921025.
Mail to : info@sia.homeoffice.gov.uk

En revanche, si obtenir l’équivalence du diplôme est un droit européen (BTEC / RNCP), l’administration anglaise se réserve le droit de vous accorder ou non l’autorisation de travail (badge SIA) au regard de vos antécédents judiciaires. Par ailleurs, de nombreux dossier de demande SIA sont bloqués à Liverpool. En effet, les demandes sont mal faites, les dossiers sont incomplets, les centres de formation mal déclarés, etc… Soyez vigilant avant de vous engager.

Si vous passez la SIA sur le territoire anglais, l’autorité britannique vous confère le droit d’exercice pour 3 ans et que le badge vous coûte entre 250 et 350£.

Depuis le brexit, attention, les choses ont changé et vont encore changer.

Pour obtenir le dossier d’équivalence, il faut vous présenter en personne dans un bureau de poste anglais. Ainsi les autorités anglaises vérifient votre identité et contrôlent que vous parlez bien anglais. A ces conditions, ils vous remettront le dossier SIA. Renseignez-vous avant d’engager toutes démarches, car le brexit va durer au moins 10 ans, et durant cette période, les lois et procédures sont susceptibles de changer n’importe quand.

Si vous souhaitez passer votre SIA, APR de FRANCE réserve à partir de 2018 à ses stagiaires un module de quelques jours leur permettant de passer un examen officiel afin d’obtenir leur licence SIA overseas.

Notez enfin qu’il n’est pas nécessaire de demander votre licence SIA si vous ne parlez pas anglais. De même, si vous n’êtes pas anciens militaires, vous ne travaillerez jamais en zone de guerre. De ce fait, une licence SIA ne vous sera d’aucune utilité.

FAQ garde du corps
Qu’est-ce qu’une autorisation préalable du CNAPS ? 2017-10-23T20:38:07+00:00

La carte professionnelle de garde du corps.

Carte professionnelle et autorisation préalable. Le métier de GARDE DU CORPS ou APR (Agent de Protection Rapprochée) s’inscrit dans un cadre légal. En effet, il est nécessaire de détenir une autorisation du CNAPS (article L612-20 du livre VI du code de la sécurité intérieure) : c’est la carte professionnelle. Elle vous permet de travailler sur notre territoire en toute légalité. Elle est délivrée par le CNAPS depuis le 1er Janvier 2012.

Aussi, pour obtenir cette carte professionnelle, vous devez passer votre formation dans un centre français. Celui-c doit être agréé par les autorités françaises (le CNAPS, le Ministère de l’Intérieur et le RNCP). De fait, pour vous inscrire dans un tel centre, le CNAPS vérifie d’abord :

  • que votre moralité est irréprochable. Ils vérifient bien sur votre casier judiciaire, mais aussi vos antécédents qui n’ont pas nécessairement laissé de traces sur votre casier. Si votre nom figure dans les fichiers de police ou de gendarmerie ARIANE, le CNAPS diligente une enquête qui peut prendre un peu de temps. Vous serez alors invité à fournir une explication sur les circonstances de ce fichage.
  • Que le centre de formation que vous avez choisi répond aux critères imposés par la loi et qu’il dispense une formation reconnue par l’Etat.

L’autorisation préalable du CNAPS.

C’est une autorisation préalable à votre entrée dans n’importe quelle formation en sécurité privée en France, donnant droit à une carte professionnelle. De fait, l’autorisation préalable émane du Ministère de l’Intérieur (services du CNAPS). Elle est obligatoire et valable durant 6 mois depuis le 18 Août 2014 (décret n° 2014-901 du 18 Août 2014). Ainsi, pour l’obtenir cette autorisation préalable, vous avez 2 possibilités.

  • Première solution, la plus simple et la plus rapide. Vous vous rendez sur les téléservices du CNAPS. Vous retrouverez ce lien sur notre formulaire d’inscription à votre formation APR DE FRANCE. Une fois sur le site du CNAPS, vous trouverez un formulaire à remplir. Vous devrez fournir quelques document au format .PDF (dont une pièce d’identité, et votre pré-inscription à votre formation APR de FRANCE).
  • Deuxième solution, vous avez des soucis de connexion au site du CNAPS. Lors de votre pré-inscription à votre formation APR de FRANCE, nous enregistrons votre demande. Puis, 4 à 5 mois avant le début de votre formation, nous vous enverrons une demande papier d’autorisation préalable CNAPS. Vous devrez imprimer les documents déjà pré-remplis pour vous et les signer. Il faudra ensuite les renvoyer par la poste en recommandé au CNAPS à l’adresse que nous vous donnerons.

Si vous avez effectué cette démarche via les téléservices du CNAPS, vous n’avez pas besoin de la refaire par la poste.

Par la suite, quelque soit la solution choisie, le CNAPS mettra entre 10 jours et 2 mois pour instruire votre demande. Dès lors, il vous attribuera un numéro de suivi qui vous permettra de connaitre l’état d’avancement de votre demande.

Pas de préalable nécessaire pour les détenteurs d’une carte professionnelle…

Les détenteurs d’une carte professionnelle française en sécurité privée n’ont pas besoin d’obtenir une autorisation préalable pour obtenir une autre carte professionnelle en sécurité privée. Par exemple, si vous êtes APS, vous pouvez directement vous inscrire à une  formation APR. Bien entendu, votre carte professionnelle doit expirer après votre entrée en formation APR. En revanche, dans ce cas de figure, si vous avez eu une “affaire” vous mettant en cause pendant la période où vous étiez APS, l’extension de votre carte pro à la protection de personne risque d’être bloquée provisoirement le temps que le CNAPS instruise votre dossier et vous donne l’autorisation ou non. En effet, ce cas est piégeant, car aucune information ne vous signale un point rouge sur votre dossier. De plus, la loi ne vous demande pas de refaire une demande préalable si vous avez déjà une carte pro. C’est donc à vous d’anticiper.

Attention : si vous décidez de passer une formation en sécurité privée sans autorisation préalable, même dans le cas de titres par équivalence, vous risquez purement un refus du CNAPS de vous attribuer une carte professionnelle. Dans ces circonstances, vous aurez investi dans une formation qui ne vous servira à rien.

FAQ garde du corps

 

Ai-je ma place si je suis une femme garde du corps ? 2017-10-23T22:24:59+00:00

Oui, la femme garde du corps as toute sa place dans notre métier.

En effet, être une femme garde du corps présente un certains nombres d’avantages. Un article APR DE FRANCE traite précisément de ce sujet : « pourquoi une femme vous protégera mieux ?« . Par ailleurs, nous avions été interviewé concernant ce sujet, vous pouvez retrouver l’article sur « La nouvelle garde rapprochée : les femmes gardes du corps« .

En effet, une femme arrive en général à mieux se faire embaucher. En effet, l’effectif de femmes est plus faible que celui des hommes dans le métier. Par ailleurs, elles sont en majorité plus intuitives et désamorcent plus efficacement un conflit qu’un homme. Elles ont aussi un avantage stratégique puisque les hostiles s’attendent généralement à trouver un homme en face d’eux. Enfin, une femme tient mieux sa place aux coté d’une femme VIP. Certains VIP femme, telles que les Princesses du Moyen-Orient, ne peuvent pas se tenir en compagnie d’hommes.

Concernant l’efficacité d’une femme garde du corps, elle est identique de celle d’un homme. La différence est en général la corpulence et la force physique. Ces aptitudes physiques ne sont demandées que sur certaines places très précises au sein d’un dispositif de protection rapprochée. Mais pour ce qui est des autres membres de ce dispositif, une femme bien formée ne fait pas de différence.

L’embauche des femmes garde du corps

En effet, nous avons remarqué une forte demande d’embauches concernant les femmes. Assez souvent, des entreprises de protection rapprochée ou des VIP nous contactent afin d’obtenir des CV de femmes garde du corps. La plupart du temps, nous sommes dans l’incapacité de fournir cette demande. Les femmes garde du corps, pour peu qu’elles soient correctement formées, ne restent pas longtemps à chercher du travail. Peu de temps après, beaucoup d’entre elles refusent des missions.

FAQ garde du corps
Une carte professionelle permet-elle de travailler en protection rapprochée ? 2017-11-26T00:21:41+00:00

Non, une carte professionnelle n’est plus suffisante pour trouver des missions de protection rapprochée

Certains désireux de se lancer dans la protection rapprochée pensent que seule une carte professionnelle est suffisante pour travailler. Alors, ils regardent la formation la moins chère en France, en se disant que de toutes façons ils obtiendront la même autorisation de travail. C’est un très très mauvais calcul. Pourquoi ?…

Même si beaucoup de formation en protection rapprochée donnent la carte professionnelle, elles ne donnent pas toutes, en revanche, la même formation. Chaque centre donne la formation qu’il veut – ou qu’il peut – . Aussi, vous sortirez selon le choix que vous avez fait, avec des compétences différentes, voire pas de compétence du tout. Cela est d’autant plus préjudiciable que les donneurs d’ordres ne cherchent plus seulement un APR avec une autorisation administrative pour leur donner du travail. Ils veulent également des personnes compétentes et contrairement à ce que l’on pense, cela se fait rare.

Cette problématique concerne également les financeurs qui ont tendance à vouloir financer les formations les moins chères possibles. Beaucoup de stagiaires ne choisissent pas leur formation, car les financeurs imposent leur choix. Ces stagiaires rentrent en formation en ayant l’impression qu’ils ont fait une bonne affaire car ils ont réussit à se faire financer. Mais à l’issue de la formation, ils ne trouvent pas de travail. C’est donc un mauvais calcul…

Dans certaines formations, vous aurez le minimum dans d’autres vous y trouverez l’excellence. Nous vous invitons à parcourir les rubriques « le métier » et « FAQ » afin de bien comprendre cette problématique particulière.

La nécessité d’être correctement formé pour travailler en protection rapprochée

En effet, beaucoup d’anciens de l’institution (policiers et militaires) ont obtenu des cartes professionnelles par équivalence à leur expérience dans l’Institution, alors qu’ils n’ont jamais travaillé en protection rapprochée. Par ailleurs, certains centres de formation ont mis sur le marché des APR peu ou pas formés. Certains de ces centres ont été rattrapé par la Justice, mais les gens ayant obtenu leur carte sont déjà loin. Toutes ces irrégularités ont noyé le marché avec des professionnels qui sont incapables d’assurer une mission de protection rapproché. Il y a en France en 2016, près de 12 000 cartes professionnelles de garde du corps. Mais combien savent réellement travailler ?

Cela signifie que les employeurs ont le choix des candidats. Ils ne s’embêteront pas avec des stagiaires mal formés, sachant que les bons centres de formation et les mauvais, sont parfaitement connus en France. Par ailleurs, lorsqu’ils vous recrutent, les donneurs d’ordre donnent en général une petite mission pour voir, ou plusieurs petites missions, afin de contrôler votre niveau de compétences. Si celui-ci est insatisfaisant, vous vous ferez « black-lister » et vous ne travaillerez plus.

Les formations APR et APS

En effet, mieux vaut avoir plusieurs cordes à son arc, comme par exemple, obtenir une seconde carte professionnelle APS. Avec deux qualifications, vous avez deux fois plus de chance de travailler. Qui plus est, c’est une bonne technique pour pénétrer les réseaux et commencer à créer son carnet d’adresses. Sachez également que certaines grandes entreprises et filiales recherchent de plus en plus des profils APR/APS pour certaines missions de type conflits sociaux.

FAQ garde du corps
Faut-il parler anglais pour être garde du corps ? 2017-10-24T17:23:08+00:00

Oui, il est fortement conseillé de savoir parler anglais pour être garde du corp.

Vous devez savoir que beaucoup de clients ne parleront pas français (vos VIP seront Américains, Saoudiens, Russes,  etc…). Si vous n’êtes pas capables de vous exprimer en anglais pour communiquer avec votre interlocuteur, ne serait-ce qu’avec un langage basique, comment voulez-vous qu’il vous embauche pour assurer sa protection ? Savoir parler anglais est donc nécessaire pour être garde du corps.

Une seconde raison s’ajoute à cette première. Quand vous démarrez dans le métier, il vous faut vous faire connaitre. Cela passe inévitablement par la distribution de votre CV auprès des principaux donneurs d’ordres de la profession (toutes les grosses sociétés de protection rapprochée). Or, tous les CV qui leur parviennent à qui il manque les pré-requis du métier sont classés vertical. En effet, ces sociétés préfère intégrer à leur base des gens sachant parler anglais. Ils gagnent ainsi du temps à vérifier que l’agent parle anglais avant de le déployer. Cela signifie que vous ne serez pas retenu, même pour des missions françaises en France, car vous ne serez pas sur les bonnes bases de données. Bien sur, en développant vos propres réseaux, vous pourrez toujours trouver des missions. Mais ce sera moins facile et vous devrez renoncer à certains donneurs d’ordres étrangers.

Tout s’apprend et cela est d’autant plus facile qu’on est jeune. Alors n’hésitez pas à vous lancer dans l’anglais. APR DE FRANCE propose 3 semaines intensives d’anglais pour tous niveaux dans ses « modules ouverts« . Sinon, vous pouvez consacrer 1 heure pas jour à votre apprentissage personnel. Tous genres de sites destinés à l’apprentissage de l’anglais foisonnent sur internet. Si vous avez besoin d’une méthode, n’importe quelle bonne librairie vend des méthodes d’apprentissage à prix très accessibles.

Quand à ceux qui souhaitent travailler à l’international, il va sans dire que la pratique de l’anglais est absolument indispensable.

 

FAQ garde du corps
Faut-il une expérience de 2 ans ou avoir un CQP APS pour être APR ? 2017-10-24T18:44:30+00:00

Non, il n’est pas nécessaire d’obtenir un CQP APS pour être Agent de Protection Rapprochée

Les centres de formation ARP qui demandent le CQP APS n’ont simplement pas d’accréditation légale. Pour être autorisé  à former du personnel en Protection de Personnes, il faut que le centre soit autorisé par le CNAPS (art. L612-22 du code de la sécurité intérieure). Or, les centres non agréés ne sont pas obligés de demander cette autorisation préalable si le stagiaire est déjà titulaire d’une carte professionnelle (telle que la carte APS). C’est une faille du système que certains centres de formation savent exploiter. Si de tels centres sont obligés de contourner la loi de cette façon, n’insistez pas. Théoriquement, ce genre de manœuvre ne sera plus possible très bientôt.

Ensuite, concernant le métier, être APS avant d’être APR peu aider…et vice-versa. Cela revient un peu à demander à un pilote de rallye de connaitre la mécanique de son moteur. Ceci dit, un pilote de course peux être champion du monde sans pour autant être capable de savoir démonter son moteur.

C’est pareil pour APS et APR…. Avoir une première expérience APS peut être valorisé pour passer APR, comme beaucoup d’autres compétences d’ailleurs… Mais ce n’est en aucun cas une obligation. Cela peut accessoirement permettre d’être un peu plus performant, plus pointu sans doute dans certains domaines. Par exemple, les gens qui ont l’habitude du grand public peuvent avoir développé un sens particulier pour l’observation. Le sens de l’observation par exemple, est important pour la détection et le profilage prédictif de la malveillance humaine. Cela ne fait tout, bien évidemment, mais cela participe de façon intéressante à l’acquisition de certaines compétences nécessaires.

La formation ARP et APS…

Tout d’abord, avec 2 cartes PRO, vous avez 2 fois plus de chance de travailler. Qui plus est, c’est une bonne technique pour pénétrer les réseaux en sécurité privée en France. Vous rentrerez plus facilement et plus vite dans le réseau APS que dans  le réseau APR, sachant que les 2 sont liés (certaines structures, telle que GORON, SECURITAS,… ont des filiales APR  et/ou APS). Enfin, certaines missions qu’on attend en PR nécessitent l’APS (par exemple, certains déploiements en conflits sociaux),  missions que vous ne pourrez donc pas prendre avec la carte APR seule.

 

FAQ garde du corps
Puis-je travailler partout avec une licence SIA ?… 2017-11-10T12:56:46+00:00

Non, un badge SIA ne permet pas de travailler partout.

“Avec ma licence SIA, je peux maintenant travailler dans  390 pays…”. Nous ignorons quel centre de formation répand de telles inepties. Effectivement, c’est complètement faux. Chaque pays à sa propre législation concernant la sécurité privée. De fait, le badge SIA correspond à la législation anglaise. Pensez pouvoir travailler avec une autorisation anglaise dans n’importe quel pays est un non-sens.

Dans certains pays en guerre en revanche, la législation nationale ne s’applique pas. Et pour cause, il n’y a pas de  gouvernement, ou celui-ci est contesté. Ou encore, il n’a pas les moyen de faire appliquer ses lois. Dans ce cas, lorsque vous prenez une mission de protection, le donneur d’ordre (qui est souvent une structure étrangère au pays) vous demande une accréditation qui correspond le plus souvent à sa propre législation. C’est la raison pour laquelle la législation anglo-saxonne peut faire référence dans ce genre de configuration. Mais cela ne constitue pas une règle.

Enfin, pour passer une licence SIA, il faut naturellement savoir parler anglais.

La SIA dans les formations garde du corps

Par ailleurs, quelques centres en France et en Europe ont eu l’idée de proposer la SIA dans leur formation de garde du corps. Malheureusement, beaucoup des licences qu’ils proposent ne sont pas valables. En effet, la plupart d’entre elles sont des licences accordées pour une formation qui se déroule théoriquement sur le sol anglais. Or, pour faire valoir une licence SIA, il faut qu’elle comporte la mention « overseas« . Cette mention atteste que la formation n’a pas été faite sur le sol anglais et/ou que l’agent a l’autorisation d’exercer ailleurs que sur le sol anglais.

Attention aux centres de formation sans scrupule qui affirment qu’une licence SIA est une autorisation de travail européenne ou internationale. Ils vous font croire que vous refuserez bientôt du travail… De tels centres ne connaissent pas la loi ou pire, ils vous mentent délibérément. Ils sont prêts à tout pour vous attirer chez eux, en abusant de votre crédulité.

FAQ garde du corps
Puis-je cumuler plusieurs cartes professionnelles dans la sécurité privée, par exemple APS et APR ? 2017-11-19T22:26:09+00:00

Oui, il est possible de cumuler plusieurs cartes professionnelles en sécurité privée

En effet, il est permis de détenir plusieurs cartes professionnelles (cyno, APS, APR, …). Il suffit que les missions dans ces différents métiers sont bien distinctes dans le temps (une mission est finie, l’autre peut commencer).

En revanche, le CNAPS est très clair à ce sujet : impossibilité d’exercer plusieurs activités de sécurité privées en même temps. Par exemple, impossible d’être APR et APS en même temps, ou bien même maître chien et APR en même temps. De même, certains centres vous proposent de passer la double carte VTC et APR. Ils pensent qu’un garde du corps peut conduire un véhicule avec un VTC. C’est ici le même problème. Vous cumulez 2 activités, alors que l’APR est exclusive à toute autre activité (code de la sécurité intérieure, livre VI, article L612-2 et réprimé par l’article L 617-1 des dispositions pénales du même CSI. Si vous convoyez un VIP avec un permis VTC, vous faites le métier de chauffeur de taxi et non de protecteur.

Est-il judicieux d’avoir plusieurs cartes professionnelles ?

Attention, car une carte professionnelle coûte cher car vous devez vous former. Tous les 5 ans, vous devez passer un MAC (Maintient et Actualisation des Connaissances) afin de conserver votre autorisation de travail. Cela coûte également de l’argent. Se diversifier peut être une bonne idée, mais à condition d’avoir des métiers qui s’adressent à une clientèle similaire. Par exemple, passer deux cartes APR et APPN (Agent Privé de Protection des Navires) est bien si vous avez du réseau. Mais ces deux métiers ne s’adressent clairement pas à la même clientèle. Etre très connu en APR ne vous aidera pas à trouver du travail en APPN.

En revanche, APR et APS ont des clientèles communes. Assez souvent, les entreprises opérationnelles en APS ont des contacts sur de la clientèle APR. Etre titulaire des 2 cartes vous permet donc d’être au carrefour du business.

FAQ garde du corps
Une formation contractor est-elle sérieuse ? 2017-11-02T18:58:01+00:00

Non, les formation dites « contractors » sont en général à éviter.

Tout d’abord, commençons par une définition. Un « contractor » est un personnel projeté dans une opération militaire. De fait, il est en contrat privé avec une organisation de type ESSD. Une ESSD est une Entreprise de Services de Sécurité et de Défense (ex SMP). En 2016, près de la moitié du personnel impliqué dans les confits militaires sur la planète était issu du privé. Ainsi, quand vous êtes contractor, vous assurez des missions de type militaire. Ce sont principalement des missions de contrôle d’accès, de ZMS, de sécurisation de convoi et autres taches logistiques annexes.

Parmi les « contractors », certains ont pour mission la protection de personnel. C’est assez rare, mais cela arrive. Dans ce cas, ils sont « garde du corps contractors ». Ils exercent des missions de protection de personne en zone de guerre.

Enfin, pour être contractor, il faut naturellement savoir parler anglais.

Qu’est-ce qu’une formation contractor ?

Une formation dite “contractor” de garde du corps est une formation de protection rapprochée en environnement hostile. Techniquement, elle n’est pas différente d’une formation APR en zone civile. Mais elle comporte généralement un module supplémentaire censé vous apprendre à évoluer en zone de guerre. Or, la progression en zone de conflit ne s’apprend pas en quelques jours. En effet, cela s’instruit au sein d’une armée régulière. Cela se pratique lors d’OPEX qui sont des opérations encadrées par toutes les mesures de sécurité nécessaires. Les équipes sont formées au contexte, les hôpitaux déployés sur place, les hélicoptères d’évacuation d’urgence sont disponibles, etc… Les compétences pour évoluer sur un champs de guerre sont acquises au terme de plusieurs mois d’un entrainement militaire ardu.

Aussi, un tel module de quelques jours n’est  pas sérieux. Au contraire, il devrait éveiller immédiatement le doute. Les ex-militaires quant à eux, savent déjà évoluer en zone de guerre. Ils n’apprendront rien avec un tel pseudo-entraînement. Concernant les anciens de l’institution, il vaut mieux vous former à la protection rapproché dans un centre qui n’affiche pas les couleurs « contractor ». Vous connaîtrez ainsi le « vrai » métier de la protection de personne. Votre expérience en OPEX fera le reste. Pour ceux qui ne sont pas issus de l’institution, oubliez votre carrière contractor. Vous partez au suicide et mettrez en péril votre team.

Missions contractors

Lorsque vous serez à la recherche d’une mission, méfiez-vous également de certaines ESSD. Celles-ci peuvent vous envoyer comme mercenaire ou homme de main sur un champ de guerre. Vous aurez peu logistique et le minimum de matériel… Nombreux sont les contractors qui reviennent en France empaquetés dans une soute de charter, dans le silence le plus absolu des médias.

Il est incontestable qu’une entreprise sérieuse ne vous recrutera jamais pour vous envoyer en zone de guerre. Vous devez pour cela être un ex-militaire pourvu d’une longue expérience sur le terrain. L’équipe d’APR de France appelle donc les gens qui souhaitent s’engager dans une telle formation à être particulièrement attentif… Si les armes vous attirent, nous vous conseillons  de ne pas vous orienter dans la protection rapprochée. Vous serez déçu une fois sur le terrain.

Attention également aux formations “cow boy”… La protection rapprochée consiste à protéger une personne et non à aller tuer les méchants…

FAQ garde du corps
Pourquoi tant de publicité autour des armes en protection rapprochée ? 2017-10-24T19:56:12+00:00

Parce que les armes en protection rapprochée attirent en général les gens.

Aux origines, la protection rapprochée est un métier d’arme. Les premiers à vouloir se protéger furent les puissants de ce monde et parmi eux, les dignitaires politiques. Aussi, leur protecteurs faisaient partie de l’Etat et étaient donc armés. Les armes en protection rapprochée faisaient donc partie du quotidien. Le métier s’est ensuite répandu dans le civil et dans le privé. Les différentes sociétés adaptèrent leur législations et le port d’arme à leurs mœurs et coutumes. Aussi, en France, nous protégeons nos VIP en respectant notre législation. Celle-ci n’autorise pas le port d’arme pour les civils.

La loi vient d’évoluer début 2017 et la loi 258 vient d’autoriser le port d’arme. Le législateur semble enclin à accorder plus facilement le port d’arme aux civils gardes du corps. Dans les faits, pour l’instant tout du moins, les civils armés sont majoritairement des anciens militaires. Les autorités publiques n’ont pas encore assez confiance dans le sérieux du privé. C’est normal, ils manquent de recul. Qui plus est, les acteurs de la formation n’ont pas vraiment prouvé pour l’instant qu’ils sont dignes de confiance.

D’autres part, ne confondez pas le paramilitaire et la protection rapprochée. Le militaire est payé pour avancer vers le danger et le neutraliser. Le Protecteur, quant à lui, est payé pour extraire son VIP du danger, qu’il soit armé ou non. Les armes en protection rapprochée ne sont pas une obligation. Mais même armé, il ne va pas au contact sauf en dernier recours. Soyez vigilant : certains mélangent intentionnellement le métier du militaire et du garde du corps. Ils sont à la recherche d’une solution qui permettra d’attirer le plus possible de monde dans leur formation et ainsi de maximiser leur profit.

Les armes en protection rapprochée ne doivent pas être une motivation

Si vous êtes attirés par les armes, la protection rapprochée est un très mauvais choix de carrières sauf si vous souhaitez évoluer en zone hostile. A moins d’être un ancien militaire avec une certaine expérience, vous ne travaillerez que très rarement avec une arme, voire jamais.

Nous vous invitons à lire notre rubrique « le métier« .

FAQ garde du corps
Puis-je obtenir un permis de porter une arme une fois garde du corps ? 2017-10-25T13:38:39+00:00

Oui, au cas par cas, un garde du corps peut porter une arme.

Seules certaines personnes autorisées peuvent porter une arme de service en sécurité privée. Ce sont les convoyeurs de fonds et certains APS (avec certaines armes). Dans tous les autres cas, et en particulier en protection rapprochée, le statut de l’agent de protection rapprochée est un statut civil. Le permis de port d’arme est donc assujetti aux réglementations nationales. En France en 2017, le port d’arme est interdit pour les civils.

Il y a cependant une exception, dans le cas d’une menace avérée, réelle et sérieuse, pour une personne menacée. Il est normalement du ressort de la force publique de protéger une telle personne. Mais ce n’est parfois pas possible pour différentes raisons. Dans ce cas, le client peut faire la demande de port d’arme, pour lui-même et/ou pour son garde du corps. La demande est faite conformément à la loi 258 du 17 Février 2017. La décision  revient alors à la Préfecture. Dans ce cas, il  est préférable de pouvoir justifier d’une compétence et d’une pratique régulière de tir, licence et carnet de tir à l’appui.

Lorsqu’un permis est délivré, il est cadré dans le temps (celui que dure la mission de protection en général). Il est cadré dans l’espace (allers retours domicile travail, par exemple) et avec un nombre de munitions déterminé.

Dans ces cas qui restent pour l’instant exceptionnels, avoir été miliaire ou policier peut rassurer l’autorité qui délivre l’autorisation pour porter une arme. Par exemple, tous les ASR (Agents de Sécurité Renforcée) qui travaillent armés dans les lieux publics sont tous des anciens miliaires. Ils sont en général recruté avec une carte professionnelle en sécurité privée, de préférence APR.

Consultez toutes nos formations en « modules ouverts » et la formation NTTC (Nouvelles Techniques de Tir de Combat).

FAQ garde du corps
Qu’est ce qu’un numerus clausus dans une formation de garde du corps ? 2017-12-11T16:43:21+00:00

Numerus clausus : nombre maximal de stagiaires dans une session.

Un numerus clausus signifie le centre de formation ne prend qu’un nombre maximum de stagiaires par session. En effet, plus le nombre de stagiaires est petit, plus la qualité de l’instruction sera bonne. Ainsi, mieux vous serez formé et suivi individuellement durant votre cursus en protection rapprochée. En revanche, plus le nombre de stagiaires est important, plus le centre de formation réduit ses coûts fixes. Donc plus il engrange de bénéfice.

De ce fait, la plupart des centres de formation de garde du corps n’ont jamais restreint leur nombres de stagiaires par session. Il est arrivé très régulièrement que certains centres accueillent jusqu’à 50 stagiaires par session de formation. Il n’y avait en face qu’un formateur qui connaissait parfois le métier, parfois non… Malheureusement, ces centres existent toujours en France en 2017. Mais en 2016, devant les abus qu’APR DE FRANCE a dénoncé pour défendre notre profession, la loi a changé. Aussi, elle a imposé un nombre maximal de 12 stagiaires par session.

Il y a les gardes du corps qui travaillent…

Il faut bien comprendre une chose. Tous les gens qui sont sortis de ces « écoles » n’ont rien appris de notre métier. De fait, ces gens ont énormément de difficultés à trouver des missions régulières. Ces centres sont connus en France. Naturellement, les donneurs d’ordres ne veulent plus en entendre parler. Tout cela se comprend et c’est parfaitement logique.

Depuis sa création, APR de FRANCE maintient le numerus clausus de ses formations d’Agent de Protection Rapprochée à 8 stagiaires maximum par session de formation de garde du corps. C’est moins que ce que nous impose la loi. Notre objectif n’est pas de maximiser notre profit. Il est de permettre aux gens qui sont nés pour protéger d’accéder à leur souhait de rentrer dans le métier. Pour cela, nous leur réservons le meilleur de ce que nous sommes capables de faire. La formation APR DE FRANCE n’a aucun équivalent en France.

FAQ garde du corps
Puis-je faire la formation APR si je suis non ressortissant français ? 2017-10-25T22:43:48+00:00

Oui, il est possible de faire la formation APR DE FRANCE si vous non ressortissant français, sous conditions.

Nous délivrons un diplôme RNCP reconnu par l’Etat français, donnant accès à une carte professionnelle française. Notre formation donne accès à des compétences de pointes pour la protection de personne. Mais ces compétences peuvent être détournée pour nuire. Aussi, nous demandons dans tous les cas l’autorisation préalable du CNAPS, afin de nous permettre une vérification de votre profil en bonne et due forme. Cela est valable pour les ressortissant français comme pour les non ressortissants. Ainsi, nous nous assurons que nous ne formons pas n’importe qui. De ce fait, si vous n’êtes pas ressortissant français, il vous faudra demander une autorisation préalable au CNAPS.

Sachez également que cette autorisation ne vous sera pas délivrée si vous n’avez pas d’adresse en France. Le CNAPS n’envoie généralement aucun courrier si l’adresse que vous donnez n’est pas en France. Aussi, si vous êtes étranger, vous devez d’abord trouver une boite aux lettre en France.

De ce fait, nous ne donnons pas de suite aux demandes de dossier ou de devis qui nous fournissent une adresse hors de France.

Enfin, pour les gens qui viennent de loin, notre formation de garde du corps vous propose la nourriture et l’hébergement directement dans le prix de la formation.

FAQ garde du corps

 

Puis-je me faire recruter pour une mission avant ma formation ? 2017-10-24T17:35:16+00:00

Non, il est impossible de se faire recruter avant d’avoir obtenu sa carte professionnelle

Et pour eux qui parviennent à se faire recruter dans ces conditions, ils ont été très sérieusement »pistonné ». Cela signifie que l’une de vos connaissances  se porte garant pour vous, qu’elle est certaine que vous obtiendrez votre diplôme à l’issue de la formation et que vous êtes fait pour ce métier.

Certains centres de formation font leur publicité en disant qu’ils sont en mesure de vous recruter… Sous entendu pour leur formation, par pour du travail…. Aussi, ne vous laissez pas piéger par des gens sans scrupule prêts à tout pour prendre votre argent. Certains prétendent que leur formation est gratuite, ou que votre financement est pris en charge gratuitement. Il s’agit d’ailleurs assez souvent des même escrocs qui essaient de vous faire croire l’improbable. Ils veulent  attirer votre attention et vous faire venir chez eux.

Soyez vigilant. Pour rentrer dans le métier, il vous faut vous former dans un centre sérieux. Seules les fonctionnaires on accès à des formations « gratuites » puisque elles se déroulent dans le cadre de l’Institution. Toutes les autres formations sont payantes. Aucune formation ne peut déboucher automatiquement sur un emploi. C’est d’autant plus vrai que nul ne sait si vous réussirez votre examen pour obtenir votre diplôme de garde du corps.

Ce problème de recrutement avant de passer votre formation se pose également pour certaines formules de financement POLE EMPLOI. Pour accéder à certains financement, vous devez être porteur d’une promesse d’embauche. Mais cela est rarissime dans notre profession. Les sociétés de protection rapprochée n’embauchent pas les gens qu’elles ne connaissent pas. Et cela est d’autant plus vrai que vous n’avez pas de carte professionnelle.

Si vous choisissez un bon centre de formation, que vous êtes sérieux et motivé pour apprendre, vous avez toutes les chances de rembourser votre investissement.

 

FAQ garde du corps
L’hébergement durant ma formation garde du corps est-il important ? 2017-10-25T22:57:13+00:00

Oui, votre hébergement durant la formation est capital

En effet, on pense souvent à poser toutes les questions concernant la formation. Mais on oublie son hébergement durant la formation et les « à-côtés »… Pourtant, c’est une question importante? En effet, le lieu de vie conditionne en grande partie le bon déroulement de votre stage. Des hébergements sous la tente et dans la boue peuvent vous être proposés pour certaines formations (voir la vidéo). Bien entendu, cela peut être une expérience à vivre mais pas durant des semaines et pas dans le cadre d’une formation en protection rapprochée.

Certains centres vous proposent des hébergements à 8 ou 10 stagiaires dans un studio de 50 m² en centre ville. Vous aurez la joie d’avoir 1 douche pour 10 personnes, pour ne parler que de cela. Vous ne pouvez pas acceptez ces conditions de vies. En effet, votre corps et votre esprit doivent être dans de bonnes conditions pour suivre au mieux la formation. Celle-ci est intense, tant physiquement que mentalement. De fait, vous aurez beaucoup de choses à apprendre. Il est donc primordial de pouvoir étudier dans un cadre calme et reposant, de bien dormir et se restaurer convenablement tous les jours.

Egalement, informez-vous bien ce qui est pris en charge ou non dans votre forfait : hébergement, nourriture, déplacement, frais administratifs, autres frais…

APR de FRANCE vous propose une visite en image de son hébergement.

FAQ garde du corps
On me propose une mission garde du corps, puis-je la prendre au “black” ? 2017-11-19T22:20:36+00:00

Ne jamais prendre une mission garde du corps non déclarée !

Attention, si vous prenez une mission garde du corps non déclarée, vous prenez de gros risques. Tout d’abord, vous devez savoir qu’en cas de contrôle CNAPS, police ou inspection du travail, vous vous exposez à de lourdes sanctions (art. L617-1 alinéa premier : 3 ans d’emprisonnement et 45 000€ d’amende). De ce fait, ces dernières risquent de vous écarter définitivement du métier.

Mais ce  n’est pas le plus grave. Car si vous êtes “sollicités” pour protéger un VIP, c’est qu’il y a un risque. Or, un accident est susceptible de subvenir pendant votre mission? Si jamais votre responsabilité est engagée de près ou de loin (simple accident ou dépôt de plainte par exemple), vous devrez vous en expliquer devant les tribunaux. S’il y a préjudices pour vous-même ou pour autrui, aucune assurance ne vous prendra en charge. Cela qui vous obligera à payer de votre poche, avec tout ce que cela implique. Dans ce cas, pour une simple mission garde du corps, vous engagez votre responsabilité civile, pénale et administrative.

Enfin, prendre une mission garde du corps au noir, c’est se passer du renfort ou de la collaboration de la puissance publique en cas de problème. Dans de nombreuses missions, il est intéressant de travailler avec les autorités. Cela se fait de plus en plus, et de plus en plus facilement. La sécurité privée et publique comprennent que c’est dans leur intérêt commun de travailler ensemble.

Même si vous avez exercé le métier de garde du corps par le passé…

formez vous ! De ce fait, vous obtiendrez votre autorisation de travailler dans les règles. Qui plus est, vous former correctement vous permettra d’apprendre certaines ficelles du métier que vous ne connaissez pas forcément, ce qui vous rendra plus professionnel auprès de vos donneurs d’ordre.

Attention également aux propositions de missions avant votre formation, ou aux centres de formations qui indiquent sur leur page qu’ils « recrutent »… Il ne s’agit pas de recrutement pour des missions, c’est une façon de dire qu’ils cherchent à vendre leur formation. Ils emploient sciemment un vocabulaire qui prête à confusion…

FAQ garde du corps
Suis-je trop jeune pour me lancer dans le métier ? 2017-10-25T23:27:09+00:00

Je suis trop jeune pour me lancer dans le métier, par ou commencer ?…

Pour les jeunes un peu trop jeune qui souhaitent se lancer dans la protection rapprochée (disons avant 22 / 25 ans), vous risquez de vous heurter face à un mur. En effet, vous n’avez ni l’expérience, ni la maturité nécessaire. Les donneurs d’ordres risquent de ne pas vous faire confiance. De ce fait, vous risquez de ne pas pouvoir trouver de travail. C’est dommage, si vous êtes fait pour ce métier, ce métier a besoin de vous. Aussi, voici ce que nous vous conseillons de faire en préambule.

Gardez en tête votre rêve, vous y parviendrez un jour. Mais l’avenir se construit…

– inscrivez-vous dès à présent dans une école d’arts martiaux qui va au contact, type chinois si possible. Les écoles de boxes font également l’affaire. Apprenez ce qu’est le combat. Comprenez-en sa dimension dangereuse et surtout, comment vous protéger lors d’un affrontement.

– si vous le pouvez, passez 1 an dans un pays anglo-saxon (Angleterre, USA) afin d’acquérir une maîtrise parfaite de l’anglais (si ce n’est pas l’une de vos compétences). Parler anglais sera un sésame tout au long de votre vie quel que soit votre parcours.

– obtenez de préférence un diplôme de type BAC+2 (au minimum… plus est possible) avec une spécialisation informatique (exemple : droit +  informatique, ou langue + informatique, ou équivalent). Là aussi, vous ne perdrez rien si vous changez d’avis. L’informatique s’utilise dans presque tous les autres métiers… Bon à savoir : les métiers qui recruteront massivement dans 10 ans seront les  métiers de la cyber-sécurité. Renseignez-vous aussi sur des formations de profilage criminel, ça peut servir sur le terrain.

– engagez-vous dans l’armée, qui offre un très large panel de métiers, de formations et de compétences (Armée de Terre, Marine, Armée de l’Air, Gendarmerie, …). Apprennez un métier qui  vous intéresse, qui puisse vous servir en cas d’échec en Protection Rapprochée. Mais un métier que vous pouvez aussi utiliser en  protection rapprochée. Au sein de l’armée, vous pouvez intégrer des services de protections de personne, par exemple en gendarmerie (GSPR, EPIGN), au 1er RPIMA ou au CPIS (DGSE). Les métiers de la police vous ouvrent également les portes du GAHP, SDLP, …

Toutes les activités que vous aurez faites au contact du public, même étant trop jeune (opération sentinelle, exercice sur la voie publique, …) peuvent être valorisées ensuite en Protection Rapprochée.

Vous avez 25 ans…

Une fois sorti de l’armée, vous ne serez plus trop jeune. Il sera alors possible de compléter votre cursus par une bonne formation en dans un centre privé. Vous aurez le profil idéal pour vous spécialiser en Protection Rapprochée. Vous détiendrez les ressources pour “sortir du lot” et ainsi faire partie des experts dans ce métier.

FAQ garde du corps
APR DE FRANCE centre de formation d'agent de protection rapproché en école de garde du corps - FAQ garde du corps